Artisans de la Voie de l'Arbre
Artisans de la Voie de l'Arbre 

Être : Deuxième Année de la Voie de l'Arbre

 

 

 

Il faut avoir suivi la première année (Chaman) pour s'inscrire en seconde année.

La seconde année comprend 16 jours, répartis en 8 week-ends sur une année.

La Voie de l'Arbre est un style de vie, une façon de vivre. Cet enseignement est  un outil de vie; pratique, intellectuel, spirituel; cela ne peut pas être la vie.  C’est aussi un ensemble d'outils et de guidances pour avancer par soi-même si on fait le choix d'aller plus loin. Nous avons le choix de démarrer par n'importe quel bout: l'artisan par le pouvoir (de faire), le dévot par le sentiment; l'intellectuel par la conscience.

Lors de la première année, nous nous apercevons  que nous ne sommes  pas que de la matière, et que c’est pour cela qu’on peut aller un peu au-delà de nos problèmes personnels. La deuxième année n’est pas une continuité de la première.  Lors de la première année, il est important de comprendre le "jeu que l'on joue dans sa vie" plutôt que de tenter de tout nettoyer. La première année, c’est l’intégration verticale. La conscience de qui je suis, et du jeu que je joue avec … moi ou avec les autres.

La deuxième année  est :

une quête de l'identité (qui suis-je ?) le triangle identité, pouvoir, conscience se transforme en pyramide: identité, essence, pouvoir, conscience.

un équilibrage de l'identité et du pouvoir : (qui je suis et ce que je peux faire) Comme la marche est un déséquilibre contrôlé, comme le changement est nécessaire à la vie, les deux viennent en premier plan l’un après l’autre. Une façon de savoir qui je suis, c’est de savoir au moins qui je ne suis pas.  La conscience de qui nous sommes peut donner un sentiment de solitude, mais nous ne sommes pas seuls dans l’Univers, nous pouvons communiquer avec toutes sortes de dimensions.

  • C’est aussi beaucoup plus de travail énergétique qu'en première année.
  • C’est aussi un travail  Alchimique : combustion/dissolution/transmutation : La pépite d’or, qui est c’est la semence de notre être réel, son  noyau central ne peut pas être conditionnée. Elle peut par contre craindre le rejet de la solitude. Elle peut se retirer, et laisser le reste de l’Être être conditionné. A ce moment-là, le reste devient illusion.  La dissolution se fait sans avoir besoin d’être enseigné. C’est ce qui suit la combustion et précède (si on a de la chance) la découverte de la pépite d’Or. 

C'est enfin travail sur l’Ego : L’égo n’est pas l’image de soi. Il faut travailler l’égo dès qu’on travaille sur la Lumière (œuvre au Blanc). Lorsqu’il  se met à penser qu'il est la lumière, que s'il n’est pas là, on n'existe pas.  Ni l'Univers ni la Lumière n’ont besoin de toi.  C’est l’Ego qui donne la conviction que l'univers ou la Lumière existent pour toi. Une fois cela intégré,  on peut se chercher une raison de vivre pour soi, …

Le Hara est vu comme un volcan dans nos paysages intérieurs. C'est ce feu qui nous pousse à vivre notre destinée.

Pour nous joindre  :

Coordonnées

 

 Artisans de la Voie de l'Arbre

 

Pour nous joindre veuillez nous appeler

 

Téléphone: 06 95 57 66 45

 

envoyer un mail à contact@lavoiedelarbre.org

 

ou utiliser notre formulaire de contact

Visites

Retrouvez dès à présent sur notre page Facebook toute  notre actualité

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Artisans de la Voie de l'Arbre